Congé parental

Depuis quelques années, la loi sur les congés parentaux a beaucoup changé. Ces congés comportent plusieurs aspects légaux et financiers. Il y a trois types de congé possibles: le congé parental, le congé de maternité ou le congé de paternité.

Chaque nouveau parent, salarié ou travailleur autonome, a droit à deux types de congé. Voici un résumé de chacun de ces congés. 

Type de congé

Congé de maternité

Pour qui

Pour les mères.

Durée

18 semaines continues

  • Revenu

    La majorité des femmes reçoit l'équivalent de 70 % de leur revenu en prestations (selon la dernière année fiscale travaillée)

  • Ce qu'il faut savoir

    Ce congé débute au plus tôt la 16e semaine avant la date prévue de l'accouchement. Il peut être réparti avant ou après l'accouchement.

Type de congé

Congé de paternité

Pour qui

Pour les pères

Durée

5 semaines continues

  • Revenu

    La majorité des hommes reçoit l'équivalent de 70 % de leur revenu en prestations (selon la dernière année fiscale travaillée)

  • Ce qu'il faut savoir

    Ce congé ne peut pas commencer avant la semaine de la naissance de l'enfant.

Type de congé

Congé parental

Pour qui

Chaque parent d'un nouveau-né ou d'un enfant nouvellement adopté.

Durée

Maximum de 52 semaines

  • Revenu

    Les prestations varient pendant la période du congé parental. Les 7 premières semaines, la majorité des parents reçoit l'équivalent de 70 % de leur revenu en prestations (selon la dernière année fiscale travaillée). Les 25 semaines suivantes, ce pourcentage diminue à 55 % de leur revenu. La fin de ces prestations n'est pas nécessairement  la fin du congé parental. Un parent qui reçoit sa dernière prestation peut encore avoir droit à plusieurs semaines de congé, Mais il ne reçoit aucun salaire pour ces semaines.

  • Ce qu'il faut savoir

    Dans le cas de la mère, le congé parental s'ajoute au congé de maternité d'une durée de 18 semaines. Dans le cas du père, il s'ajoute au congé de paternité d'une durée de 5 semaines.

Ressources

Témoignages

« Je suis travailleuse autonome. Quand mon amoureux et moi avons décidé d'avoir des enfants, je me suis informée rapidement pour savoir ce à quoi j'avais droit. J'ai  pris quatre mois à temps plein avec ma fille. Mon conjoint en a pris quatre aussi. Ça m'a permis de reprendre tranquillement des contrats et de vivre de beaux moments avec mon conjoint et le bébé. » Sarah, Greenfield Park

« Je suis parti au Vietnam en décembre dernier pour aller chercher mon garçon. Le fait de pouvoir prendre toute une année avec mon petit m'a permis d'être très présent pendant les  premières semaines de son arrivée au pays. Ce congé m'a été d'un grand secours pour nous aider à nous adapter à notre nouvelle réalité » Ugo, Saint-Lambert